( 25 novembre, 2014 )

Mita de Pahhuwa

Des tablettes de Hattusa (CTH146, KUB XXXII, …) évoquent un dénommé Mita de Pahhuwa. Il avait épousé la fille d’un ennemi du roi hittite d’alors. Un ultimatum rédigé par le grand roi hittite avait été envoyé à Pahhuwa pour que Mita, sa famille et des biens lui soient remis. Bien qu’un traité (XXXII 72) stipulait que Mita avait mis ses guerriers à la disposition du grand roi, Mita était intervenu en Isuwa et avait brûlé des villes du pays de Kummaha avant de rentrer à Pahhuwa. Pour cette raison, en final, Mita a été livré au grand roi et ses sujets répartis dans une quinzaine de localités, dont Sullamma (Solyma ?), Zanzaliya (Zinziluwa?), Lillima, Hinzuta, Watarusna (Wattaruwa?), Tahhisa (Tarsa?), Halma (Walma ?), ont dû prêté serment au roi, à la reine et à leurs descendants. Le texte mentionne des anciens des pays d’Isuwa, de Pahhuwa, de Zuhma, de Maldiya et l’homme de Pattiyariga. Les anciens sont généralement des hommes déplacés : aussi, les faits relatés semblent être d’importants mouvements de populations du Nord vers le Sud, notamment vers la Cilicie.

Il y a lieu de se demander si Mita n’est pas à l’origine du nom du pays « Mitanni », qui signifierait « Les fils de Mita » en Hourrite.

Pas de commentaires à “ Mita de Pahhuwa ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|