• Accueil
  • > Archives pour novembre 2014
( 25 novembre, 2014 )

Mita de Pahhuwa

Des tablettes de Hattusa (CTH146, KUB XXXII, …) évoquent un dénommé Mita de Pahhuwa. Il avait épousé la fille d’un ennemi du roi hittite d’alors. Un ultimatum rédigé par le grand roi hittite avait été envoyé à Pahhuwa pour que Mita, sa famille et des biens lui soient remis. Bien qu’un traité (XXXII 72) stipulait que Mita avait mis ses guerriers à la disposition du grand roi, Mita était intervenu en Isuwa et avait brûlé des villes du pays de Kummaha avant de rentrer à Pahhuwa. Pour cette raison, en final, Mita a été livré au grand roi et ses sujets répartis dans une quinzaine de localités, dont Sullamma (Solyma ?), Zanzaliya (Zinziluwa?), Lillima, Hinzuta, Watarusna (Wattaruwa?), Tahhisa (Tarsa?), Halma (Walma ?), ont dû prêté serment au roi, à la reine et à leurs descendants. Le texte mentionne des anciens des pays d’Isuwa, de Pahhuwa, de Zuhma, de Maldiya et l’homme de Pattiyariga. Les anciens sont généralement des hommes déplacés : aussi, les faits relatés semblent être d’importants mouvements de populations du Nord vers le Sud, notamment vers la Cilicie.

Il y a lieu de se demander si Mita n’est pas à l’origine du nom du pays « Mitanni », qui signifierait « Les fils de Mita » en Hourrite.

( 7 novembre, 2014 )

Histoire de l’urbanisme

Lorsqu’on se penche sur les ruines des villes construites par les romains, on ne peut qu’être admiratif de leur conception urbaine basée selon des axes routiers en ligne droite qui se croisent de façon perpendiculaire et qui s’adaptent toutefois au paysage.

https://sites.google.com/site/laromanisationdelempire/le-mode-de-vie/l-urbanisme

Il semble que les Romains aient appris l’art de construire leurs villes au contact des Étrusques et des Grecs :

http://www.arretetonchar.fr/architecture-et-urbanisme-%C3%A9trusque/

http://universitepopulaire06.blogspot.fr/2007/03/urbanisme-dans-la-grce-antique.html

Longtemps on a cru que les premières conceptions de villes était l’œuvre des Mésopotamiens, à la vue de leurs contructions à Eridu et surtout à Uruk :

http://www.scienceshumaines.com/les-premieres-villes-du-monde_fr_4247.html

Mais vers 2500 avant J.-C., aux marges du désert syrien, des villes ont été fondée selon une architecture circulaire. L’exemple le plus frappant est le Tell Al-Rawda, où 16 ha d’habitations qui ont été construits ainsi avec quatre lignes de fortifications concentriques. La ville révèle l’existence, en plein milieu du 3e millénaire, d’un plan d’urbanisme préconçu.

Corinne Castel du CNRS, qui a co-dirigée les fouilles avec Nazir Awad Directeur du Patrimoine et des Monuments historiques de Syrie, évoque les constats de son équipe archéologique pluridisciplinaire franco-syrienne :

http://www.louvre.fr/aux-premiers-temps-de-l-urbanisme-tell-al-rawda-une-ville-neuve-du-iiie-millenaire-dans-la-steppe-de

Des prospections géophysiques ont permis de montrer que, à cette époque, en Syrie, c’est toute une série de villes qui ont été construites selon cette structure géométrique circulaire. Il existait donc une organisation humaine en mesure de mener à bien la construction de villes selon un schéma prédéfini.

En s’appuyant sur les résultats des fouilles du Tell Brak, il s’avérerait que les premières approches en matière d’Urbanisation datent des alentours de 4000 avant J.-C en Haute-Mésopotamie :

http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/20070831.OBS2834/mesopotamie-l-urbanisation-plonge-aussi-ses-racines-au-nord.html

|