• Accueil
  • > Archives pour septembre 2013
( 16 septembre, 2013 )

Histoire de la harpe

Les premiers exemplaires de harpe datent du 3e millénaire avant J.-C. Ils ont été trouvés en Mésopotamie, en Égypte et en Grèce, sans qu’on puisse départager ces zones géographiques sur l’antériorité.

Dans le pays de Sumer, les tombes d’Our ont révélé plusieurs harpes décorées de tête de taureau :

https://blogostelle.blog/2017/02/05/la-civilisation-de-sumer-les-brillants-artistes-de-la-cite-dur/

D’Eshnunna nous est parvenu cette figurine en terre cuite datée du début du 2e  millénaire :
http://cartelfr.louvre.fr/cartelfr/visite?srv=car_not_frame&idNotice=24781

Les tombes de la vallée du Nil ont révélé de nombreuses reproductions de harpistes. Il faut notamment mentionner :

  • Durant  l’Ancien Empire : Ptahhotep ;

  • Au  Moyen Empire : Akhethetep ;

  • Au  Nouvel Empire : Rekhmiré, Nakht, Méryré, Horemheb.

Voici une harpe de type trigone du début du Nouvel Empire :

http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/harpe-triangulaire

Maintenant une stèle en bois de la troisième période intermédiaire :

http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/stele-le-musicien-djedkhonsouiouefankh-ankh-joue-de-la-harpe-devant-le-dieu-re-horakh

Sur la plupart des représentations, les musiciens sont des aveugles.

Une chanson, dite du « joueur de harpe », a été traduite de différents textes hiéroglyphiques :

http://www.ancientegyptonline.co.uk/harper-song.html

Dans les îles égéennes, des idoles de marbre joueurs de harpe ont été trouvées à Théra, à Cos et à Kéros. Voici celle de Kéros, qui est datée de 2800 à 2300 avant notre ère :
http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/UVLibre/9900/bin74/pgharpe.htm

Cet instrument de musique s’est ensuite répandu à travers les diverses civilisations et tous les continents.

( 2 septembre, 2013 )

Histoire des fortifications urbaines

Les tablettes des archives de Mari relatent, entre autres, l’insécurité ambiante des villes de Haute-Mésopotamie, vers le début du deuxième millénaire avant notre ère. Les puissants d’alors accroissaient leur territoire par la conquête de nouvelles villes. Toutefois, ces dernières anticipaient les raides extérieurs par la construction de fortifications : d’épais murs tout autour de la cité. Les assaillants construisaient des rampes d’accès en terre ou des tours mobiles en bois pour assaillir ces bastions.

Vers le Levant, le maximum d’insécurité semble s’être situé vers le 23e siècle avant J.-C. : c’est ce que montrent les fouilles des tells du IIIe millénaire, des destructions sont constatées à l’époque de Sargon d’Akkad. Une généralisation des fortifications urbaines date au moins de cette époque.

Mais les premières villes fortifiées sont des débuts du troisième millénaire avant notre ère. Les fouilles archéologies ont exhumé des murailles à Jericho, Tell el-Far’ah ou Tel Yarmouth. Il semble que l’abandon des maisons rondes va de paire avec la fortification des villes : les maisons rectangulaires pouvaient ainsi plus facilement s’adosser au mur d’enceinte.

En Mésopotamie, la ville d’Ourouk est fortifiée vers cette même époque.

Ce phénomène semble s’être propagé bien au-delà de la Mésopotamie et la Syrie-Palestine, notamment vers l’Anatolie et les Cyclades.

Ainsi la ville de Troie semble avoir été fortifiée dès sa création, entre 3000 et 2500 avant J.-C.

En ce qui concerne l’Europe de l’Ouest, une première ville fortifiée a été retrouvée en Espagne, elle date de 2200 avant notre ère :

http://decouvertes-archeologiques.blogspot.fr/2012/10/une-fortification-vieille-de-4200-ans.html

|