( 7 mars, 2013 )

Histoire de la chaise

Elle est assise dans un fauteuil cette déesse mère en terre cuite de 20cm, datée de 5750 avant notre ère, trouvée sur le célèbre site de Çatalhöyük, dans l’actuel pays de Turquie :

http://jfbradu.free.fr/GRECEANTIQUE/ASIE%20MINEURE/MUSEE%20ANKARA/04musee-ankara.php3

Il est aussi assis, mais sur un minuscule tabouret, le “penseur de Cernavoda” exhumé en Roumanie. Probablement que cette représentation correspond à une certaine réalité concernant ce mobilier, il y a sept à dix mille ans. La chaise a sans doute été conçue dans les pays humides, pour permettre au corps de se reposer sans avoir à adopter la position accroupie qu’on rencontre en Afrique du nord.

http://www.ceramostratigraphie.ch/blog/?p=171

 

Les Hittites avaient dans leur panthéon une déesse trône appelée Khalmasuit.

En Egypte le siège était le hiéroglyphe qui désignait la déesse Isis. Elle était représentée avec un trône en guise de coiffe.

C’est la tombe de Toutankhamon qui a montré le plus grand nombre de chaises ou de fauteuils royaux :

http://devno.pagesperso-orange.fr/toutankhamon/OBJETS%20ROYAUX.htm

Dans la tombe d’Hetepheres, qui date d’environ un millénaire auparavant, se trouvaient un fauteuil en bois et une chaise au porteur :

http://www.ancienempire.net/article-la-tombe-d-hetepheres-67999968.html

http://antikforever.com/Egypte/Reines/hetepheres_I_II.htm

 

Les Grecs ont mis les trépieds à l’honneur : en bronze ou en or, ils constituaient des prix destinés à récompenser les vainqueurs des épreuves sportives ou artistiques. Était-ce parce que, à Delphes, la pythie s’asseyait sur un trépied pour rendre ses oracles ?

Les Grecs avaient également adopté le klismos, inspiré, justement, des chaises égyptiennes : les pieds arrières étaient incurvés depuis le sol jusqu’au dossier arrondi et adapté au corps humain.

Les romains, c’est bien connu, mangeaient allongés. Cependant, selon Tite-Live, ils connaissaient la chaise curule, qui provenait d’Étrurie. Selon ce même historien, c’est un roi de Rome d’origine étrusque, Tarquin l’Ancien, qui en aurait introduit l’usage à Vétulonia. En effet, certains Étrusques étaient des utilisateurs de chaises. Ainsi, un monument funéraire s’appelle « tombe des cinq sièges » car cinq fauteuils avec leurs repose-pieds y sont sculptés le long d’une même paroi.  Ils dateraient de 650 à 625 avant notre ère. Au moment de leur découverte une statue en terre cuite occupait chacun des sièges. Parmi le mobilier funéraire, une statuette en terre cuite, d’un autre dignitaire étrusque assis, a été datée de la même époque.

 

Les gaulois semblent avoir été des utilisateurs de trépieds, non seulement pour leur chaudrons, ceux-là nous sont parvenus en fer, mais aussi pour eux-mêmes : une monnaie en bronze des Longostalètes montre un buste de Mercure et au revers un trépied.

Pas de commentaires à “ Histoire de la chaise ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|